Forum RPG sur le thème de Natsume Yuujinchou. Incarnez un Youkai, un Exorciste ou un Humain (presque) ordinaire. Forum NC-16.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ulrikke ▬ Why so serious?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ulrikke Nygård
Iced Doll
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 16/01/2013

Feuille de personnage
Âge RP: 15 ans
Fonction: Lycéenne & Aide au temple
Autres: .... What'sup?

MessageSujet: Ulrikke ▬ Why so serious?   Mer 16 Jan - 3:29


【Nygård Ulrikke 】
• Groupe: Humain, j'inaugure ~
• Age : 15 ans
• Sexe : Féminin ♫
• Occupation/Métier: Lycéenne expatriée & aide au temple
• Sexualité : Parce que vous pensez que son caractère lui permet seulement de s’intéresser à ça?
• Avez vous lu le règlement : [validé by Natsu']
• Avatar : Izumo Kamiki ▬ Ao no exorcist


【 PSYCHOLOGIQUE 】


Disons le franchement, la première impression que donne Ulrikke, c’est de ne pas être plus aimable qu’une porte de prison. Et dans un sens, c’est un fait très avéré que nous avons là. Le fait est que cette demoiselle, forte d’un orgueil travaillé à la perfection, souffre de ce que l’on appelle un égo surdimensionné, en plus de son apparente froideur. Il faut impérativement qu’elle se casse les dents – de manières plus ou moins douloureuses – sur ses affirmations avant de reconnaître qu’elle a pu éventuellement avoir tort. Avant ça ? Ne comptez même pas sur le fait qu’elle vous accorde un regard ou autre, ce serait trop lui demander que de se mettre au même niveau que tout le monde. C’est qu’elle a sa fierté mal placée, tout de même !

Mais bon, ce mauvais caractère, il s’explique par bien des choses. Premièrement, elle n’est pas japonaise, donc le dépaysement à son arrivée ici fut total et encore, je pèse mes mots. Il n’est jamais évident pour personne de se retrouver complétement coupé de ses repères pour tout recommencer à zéro alors que l’on venait tout juste de toucher du bout des doigts la maitrise absolue de la culture de la nation nous ayant vu naître. De même, se voir sevré d’un amour parental essentiel, ça n’aide en rien à devenir quelqu’un de sympathique après coup. Voici ce qui excuse un peu Ulrikke dans son froid tempérament. Elle ne le fait pas réellement exprès, c’est inconscient. Elle veut se protéger pour ne plus pleurer la vie perdue d’un être cher à ses yeux.

Oui, vous l’aurez devinez, du fait de son passé, et même si elle se refusera à l’admettre, mademoiselle est une peureuse finie. Sous cette coquille de dureté se cache une personne fragile, qui a trop peur de mettre un pied à l’extérieur de sa carapace pour tenter l’expérience de vivre pour elle-même et non pour les autres. A moins que, tout bêtement, elle ne sache tout simplement plus comment faire. C’est aussi une possibilité. Alors, stupidement, la jeune fille se plonge dans les études tout le temps, lorsqu’elle n’aide pas au temple voisin pour ramener un peu d’argent « chez elle ». Vivre seul est parfois le plus lourd des fardeaux, mais pour elle il s’agit davantage d’une délivrance qu’autre chose. C’est ainsi qu’elle voit les choses ; ainsi qu’elle se fourvoie.

Elle s’entend pourtant bien avec les animaux et les plantes. Etrange pour cette unité qui n’a pourtant pas l’air de sympathiser comme il le faudrait avec la race humaine. Ahlàlà, maladresse, quand tu nous tiens ♪

L’indépendance ? Voilà bien longtemps qu’elle sait se gérer seule, aussi, la perspective de rester solitaire durant une longue période ne l’effraie pas. Ce n’est pas comme si elle n’en avait pas l’habitude, après tout. Maintenant vient le moment difficile de savoir comment son cœur pourra de nouveau s’ouvrir aux autres et s’aimer sans avoir à le regretter par la suite ? Serez-vous une partie intégrante de ses premiers pas vers le renouveau d’une âme plus tourmentée qu’elle ne voudrait bien l’admettre ? Il n’y a bien que vous pour me le dire.

Alors, Invité ? Te saisiras-tu de ce pinceau pour y dessiner sur les nouvelles pages vierges de son destin ? Bons ou mauvais, il parait que les graffitis apportent toujours quelques choses à ceux qu’ils tatouent. Qui sait, tu auras peut-être plus d’incidence sur elle que tu ne pourrais le penser, là, tout de suite.





【 PHYSIQUE 】


Les regards extérieurs, sans connaître la norvégienne dans toute sa transversalité, sauraient sans doute bien mieux vous la décrire avec leurs propres mots. Je leur cède donc la parole, un petit instant ;

Yuki Yumimura ▬ Professeur de japonais

Le moins que l’on puisse dire sur cette enfant, c’est que malgré son mutisme et son isolement presque permanent, elle n’en demeure pas moins une personne appliquée et que l’on aime à avoir en cours. Il est vrai que ses origines la font ressortir du lot de la majorité des étudiants nippons ici-bas. Au départ, lorsqu’elle a intégré ma classe, je me suis même surprise à être anxieuse pour elle, justement à cause de cette différence parmi tant d’autres qui la met à l’écart du reste de la cohésion de groupe que l’on peut retrouver dans une classe « saine ». Mais finalement, elle n’a pas l’air d’en faire cas plus que ça. Tant mieux, car j’apprécie cette petite poupée venue du froid. Ses cheveux sombres contrastes avec sa peau pâle et j’ai cru comprendre que beaucoup de jeunes filles l’enviaient à ce propos. Ulrikke-chan est très jolie, mais je ne crois pas qu’elle ait quelque chose à faire de ce « point de détail » si je puis dire.. Et c’est bien dommage.

Renge Ôffuse ▬ Miko du temple

La petite demoiselle dont je vais vous parler est d’une beauté certaine. Mais ce qui se démarque le plus sur son visage de porcelaine, hormis ses sourcils atypiques, ce sont ses deux grands yeux mauves. Lorsqu’elle vous regarde, c’est comme si vous étiez transpercé de mille et un éclats de son âme sans pour autant savoir comment agir avec elle. C’est comme si l’on avait un animal blessé mais trop fier pour l’admettre devant nous. Ses agapes soutiennent son caractère et bien qu’elle soit toujours polie avec le personnel du temple, il n’en est pas moins que personne n’a encore réussi à savoir ce qu’il allait advenir d’elle par la suite. Nous avons peur pour elle, sérieusement. Ses orbes hurlent au secours mais elle camoufle tout cela derrière un visage sans sourire. C’est tellement triste… Si seulement au moins son tuteur était davantage présent, peut-être que sa peine serait baumé à la mesure de la blessure qu’elle diffuse en son sein.

Katshoui ▬ Youkai renard

Elle ne peut pas me voir. Mais moi j’aime bien venir l’observer de temps en temps, lorsque les alentours sont dégagées et suffisamment sures pour que le faible être que je suis puisse sortir sans danger ou presque. Perchée à un mètre cinquante-cinq de hauteur environ, je peux dire que la petite est assez maigrelette, mais je ne pense pas qu’elle le fasse volontairement. Chaque fois que je la regarde, lorsqu’elle ne dort pas, soit elle fait ses devoirs avec application, soit elle s’occupe de son chat ou des plantes de son appartement, soit elle fait du sport, soit elle joue du violon. Ah, oui, par le ciel. Son violon. C’est sans doute ainsi qu’elle s’exprime le mieux. Je peux le voir, moi, ce que nul autre ne perçoit. Sa douceur, sa tendresse et toutes les qualités qu’elle possède, tout ça et plus encore est libère dans l’air lorsqu’elle empoigne avec dextérité son magnifique instrument. Elle en prend grand soin et je ne peux que comprendre, il s’agit d’un Stradivarius, après tout. Je crois que c’est un objet précieux, pour elle.





【 HISTOIRE 】



Il n’y a pas d’histoires sans « il était une fois », certes. Mais tous les récits ne sont pas aussi intéressants qu’un conte de fées. Preuve en est celui de l'âme dont nous parlons ici, Ulrikke Nygard. La fillette n’a pas eu une vie si pénible ou gorgée de malheurs. Elle n’a pas fait connaître son nom de manière internationale pour la découverte d’un vaccin ou d’une nouvelle planète. Non, elle n’a rien fait de tout ça, pourtant sa vie, comme celle de milliers d’autres, est retranscrites jour après jour depuis l’instant de sa venue au monde dans le livres des âmes, parait-il. Et si nous en lisions le grand résumé, histoire de nous familiariser avec ce personnage si morne, fade et sans couleurs ? Allons-y.

C’est par un vingt et un mai que l’enfant vint au monde dans les landes glacées en permanence de la Norvège d’où sont issus ses deux parents. Le signe astrologique de la petite, le Taureau, laissait déjà présager un tempérament tout feu tout flammes dans les années à venir. Mais ce détail importait peu au noyau familial tout juste constitué. Yorgün, son père, et Ailin, sa mère, ne pouvait être que ravis à l’idée de former maintenant une véritable famille. Tous les deux orphelins, ils avaient été repêchés par les organismes militaires du pays pour servir la patrie en échange d’une « famille » et d’un lieu où se sentir chez soi. Ils s’y rencontrèrent et restèrent sur la base militaire jusqu’à leur deuxième année de relation. Par la suite, voulant prendre un peu de recul avec l’armée, ils s’installèrent à Trondheim, dans un charmant petit appartement au cœur de la capitale. Leur nouvelle vie pouvait commencer. Ulrikke vint au monde un an plus tard, pour le plus grand ravissement de tous.

Durant huit années, tout se passa pour le mieux. Le fruit des amours du jeune couple grandit bien trop vite à leur gout mais, comme tout parents, ils avaient cette tendance à s’inquiéter bien trop. La vie suivait donc son court, sans jamais discontinuer. Et déjà, la fillette rêvait de suivre les traces de ses géniteurs et d’embrasser, dès qu’elle le pourrait, une carrière militaire. Encore un point qui ne purent que les enchanter au possible.

Mais la vie ne se passe jamais, sinon souvent, comme il était prévu qu’elle se déroule. Et l’innocence de cette âme encore vierge pêchés implosât le jour ou ses deux piliers disparurent entre les bras froid de la mer Scandinave. Car oui, s’il y a une chose qui devait vous être délivrée pour que vous puissiez mieux comprendre la demoiselle qui se tient maintenant devant vous, c’est que son père et sa mère était enrôlés dans la marine Norvégienne, l’une des plus réputée au monde. Le problème avec les réputations, c’est qu’elle gonfle les égos des hautes-sphères qui veulent toujours plus impressionner les nations voisines. Les deux Nygard se trouvaient à bord du Poséidon, un magnifique porte-avion dit insubmersible.

Foutaise. Il ne l’était que par le mensonge, oui. Une nuit, alors que le bâtiment entamait son retour vers la terre ferme – il était parti en expédition sur l’Islande - , il heurta brutalement un immense Iceberg qui se retournât totalement à cause du choc collatéral, emportant le navire par le fond, avec lui.

On ne retrouvât que quinze corps sur les trois cent cinquante-quatre personnes engagées pour cette mission. Ceux de Yorgun et Ailin restèrent probablement dans la gueule des abîmes, et sans doute le resteront-ils pour l’éternité, maintenant. Pendant ce temps, leur petite fille, restée chez une nounou tout le temps de leur mission, les attendait impatiemment. La semaine suivante, elle allait fêter sa neuvième bougie et son père lui avait promis d’adopter un petit chat, à cette occasion. Ulrikke ayant toujours adoré les animaux, je vous laisse imaginer sa joie lorsqu’elle entendit cette annonce-ci.

Elle ne vit pourtant jamais son cadeau lui être délivré, au contraire.

Lorsque deux sergent de l’armée vinrent la chercher chez la nourrice, elle ne comprit pas. Qui étaient ces gens en noirs ? Pourquoi son père et sa mère étaient si longs à revenir ? Ce fut long, pénible et terriblement désagréable, mais on finit par lui expliquer en détail ce qui s’était passé. Mais contrairement à ce que l’on aurait pu penser, la petite ne pleurât pas. Elle n’émit aucun son. Rien. Mais ses yeux se vidèrent de leurs lumières de l’enfance, si caractéristiques de la blancheur d’une âme d’enfant. Elle venait de prendre sa première leçon de vie, et c’en serait volontiers passé.
Déjà, l’armée projetait de prendre cette orpheline sous son aile, de la même manière qu’elle l’avait fait trente ans plus tôt avec ses parents. Mais c’était sans compter sur le seul ami « proche » de la famille, un militaire lui aussi. Yukiô Mazaru, trente-deux ans et récemment retourné dans son pays, le Japon, avait eu vent de l’affaire et, n’ayant pas de famille, ne put se résoudre à abandonner l’unique enfant de ses deux meilleurs amis seule dans cette situation. Il se fit connaître rapidement et entamât des démarches d’adoption le plus vite possible. Aussitôt dit, aussitôt fait, et la gamine fut mise dans le premier avion pour Tôkyô ou on la réceptionna le plus discrètement du monde.

L’homme se montra un tuteur dévoué et à l’écoute de la petite, mais elle ne parlait que peu et démontrait déjà une certaine volonté de se débrouillée seule. Il lui fit pourtant classe chez lui durant un an afin qu’elle apprenne correctement le japonais et puisse se familiariser avec son dialecte, si difficile. Assidue et attentive, il ne fallut pas plus de douze mois à Ulrikke pour maitriser ce langage si différent du sien. Mais elle savait bien qu’aucun autre choix ne s’offrait à elle.

Lorsqu’elle eut douze ans, son tuteur désormais légal l’inscrivit au collège le plus proche, pour qu’elle s’intègre au rythme de vie nippon. Son intégration ne fut pas si difficile, mais ses professeurs faisaient à chaque fois le même constat : elle parait vide. Le fait était que déjà, elle ne cherchait pas à ce lié aux autres. Les psychologues parlèrent de troubles mentaux, les adultes plus pragmatiques de mauvaise foi. Et malheureusement, monsieur Mazaru ne put s’inquiéter trop longtemps de ces mauvais commentaires car l’armée qu’il avait quitté plus d’un an pour s’occuper lui-même de la petite étrangère exigeait qu’il revienne le plus tôt possible dans les rangs. Il ne put discuter cet ordre, aussi, apprenant à Ulrikke à gérer la maison, il partait serein vers son travail, laissant la pré-ado seule chez lui, et ne revenant la voir que lorsqu’il avait des « permissions », choses rares, même aujourd’hui encore.

Entre temps, pour varier un peu sa routine et avoir l’impression de faire quelque chose de bien – inutile de trouver un travail pour de l’argent, son tuteur lui laissât une somme très rondelette pour ses envies et ses besoin tout au long de son année – Ulrikke se proposa au temple voisin pour donner un coup de main, de temps à autre. Au moins comme ça elle sort un peu et elle oubli sa routine le temps d’un coup de balais dans sous le torii. De même, comme ça, elle peut avoir l’occasion de prier de temps en temps pour les âmes de ses deux parents qu’elle quittât bien trop tôt.
Voici trois ans qu’elle vit ainsi, sans couleurs ni rien d’autres qui pourrait égayer son morne quotidien. Je vous avais prévenu, son histoire n’est pas extravagante. Mais c’est la sienne. Voilà tout. Alors, oserez-vous y mettre un pied, vous aussi ?






【VOUS 】
• Prénom/Pseudo : Slendy"
• Age : 21
• Comment avez-vous connu le forum ? Par partenariat avec 07-Ghost
• Niveau RP: Médiocre? uou
• Votre présence sur 10: Aussi souvent que je peux
• Autres: Je suis en BTS donc parfois, je risque de disparaitre de temps en temps ou de ne pas pouvoir répondre à mes RPs comme je le voudrais, gomen ;;


Dernière édition par Ulrikke Nygård le Mer 16 Jan - 6:19, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takashi Natsume
~° Bonne Poire °~
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 30/09/2012

Feuille de personnage
Âge RP: 15 ans
Fonction: Sauveur de Youkai ! Et accessoirement lycéen...
Autres: Nyanko-senseeeeei !

MessageSujet: Re: Ulrikke ▬ Why so serious?   Mer 16 Jan - 4:12

Han ! Une nouvelle ! Ça fait trop plaisir !

Bienvenue, bienvenue ! \o

Et bon courage pour ta fiche, j'ai hâte !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://natsume-yuujinchou.forumactif.fr
Shizuo Kirrahe
♠ Kuro Ôkami ♠
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 01/11/2012

Feuille de personnage
Âge RP: 25 ans
Fonction: Exorciste, homme à tout faire.
Autres: I don't care...

MessageSujet: Re: Ulrikke ▬ Why so serious?   Mer 16 Jan - 5:23

Bienvenu !
Tu sais que j'aime ton pseudo ?!
*adore le slenderman*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrikke Nygård
Iced Doll
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 16/01/2013

Feuille de personnage
Âge RP: 15 ans
Fonction: Lycéenne & Aide au temple
Autres: .... What'sup?

MessageSujet: Re: Ulrikke ▬ Why so serious?   Mer 16 Jan - 6:16

Merciiiiii à vous deux ♥

J'ai terminé ma fiche sur ce ♫

Shizuo > Keupin! Il est trop classe Slenderman uwu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takashi Natsume
~° Bonne Poire °~
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 30/09/2012

Feuille de personnage
Âge RP: 15 ans
Fonction: Sauveur de Youkai ! Et accessoirement lycéen...
Autres: Nyanko-senseeeeei !

MessageSujet: Re: Ulrikke ▬ Why so serious?   Mer 16 Jan - 6:37

Nya ! Belle fiche, rien à redire !

Tu es donc validée ! \o

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://natsume-yuujinchou.forumactif.fr
Ashura
/!\ Psychopathe on board! /!\
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 20/10/2012

Feuille de personnage
Âge RP: Unknow
Fonction: Youkai torturé
Autres: Double face powa!

MessageSujet: Re: Ulrikke ▬ Why so serious?   Mer 16 Jan - 7:38

Ouaiiiiiis! Une nouvelle o/

Bienvenue parmi nous! Very Happy

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrikke Nygård
Iced Doll
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 16/01/2013

Feuille de personnage
Âge RP: 15 ans
Fonction: Lycéenne & Aide au temple
Autres: .... What'sup?

MessageSujet: Re: Ulrikke ▬ Why so serious?   Mer 16 Jan - 8:39

Merci! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaname Tanuma
~Trying to help~
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 10/10/2012

Feuille de personnage
Âge RP: 15 ans
Fonction: lycéen
Autres: ami dévoué de Natsume~

MessageSujet: Re: Ulrikke ▬ Why so serious?   Mer 16 Jan - 9:14

Oh une humaineeeeeeuh \o/ ET UN SLENDY LOVEEEEEEEEER ( Shii-chan, on est plus seeeeeeules \o/)
Je n'ai malheureusement pas le temps sur le moment là tout de suite de lire ta fiche mais je n'y manquerais pas o/
Mais en tout cas bienvenuuueeee o/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizuo Kirrahe
♠ Kuro Ôkami ♠
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 01/11/2012

Feuille de personnage
Âge RP: 25 ans
Fonction: Exorciste, homme à tout faire.
Autres: I don't care...

MessageSujet: Re: Ulrikke ▬ Why so serious?   Jeu 17 Jan - 4:46

Eh oui Tanu-kun, enfin quelqu'un qui comme nous soutient Slendy, quelle émotion !

*fuit*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézebel Akuma
♥ Fleur bleue ♥
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 02/10/2012
Localisation : Japon

Feuille de personnage
Âge RP: 16 ans
Fonction: Exorciste
Autres: Lycéenne

MessageSujet: Re: Ulrikke ▬ Why so serious?   Dim 20 Jan - 6:59

Salut !!

Gomen pour mon retard >_<
Bienvenue sur le forum !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-oublie.forumactif.com/forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ulrikke ▬ Why so serious?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ulrikke ▬ Why so serious?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Natsume Yuujinchou :: Identité :: Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers: